.

Nos interventions sont réalisées par le Dr Julien Baudoin, spécialiste FMH Suisse de Chirurgien Plastique Reconstructive et Esthétique, ancien chef de clinique au sein du plus grand département de chirurgie plastique en Suisse à l’Hôpital Universitaire du CHUV à Lausanne. 

Acide hyaluronique

En quoi consiste l'intervention?

La technique d’utilisation de ces produits de comblement consiste à injecter sous la peau un produit « volumateur », communément appelé acide hyaluronique, pour combler les rides et dépressions cutanées typiquement dues à l’âge ou grossir les lèvres. 

A qui s'adresse-t-elle et quelles sont les régions du corps que l'on peut traiter avec cette technique?

Ce geste s’adresse logiquement aux personnes désireuses d'augmenter leurs lèvres ou présentant déjà quelques marques du vieillissement par l’apparition de rides relativement profondes ou de perte du galbe de certaines régions de la face. Il faut noter que parfois il existe quelques anomalies d’atrophie du visage, voire du corps,  ou des cicatrices créant une dépression, qui peuvent également être traitées par des volumateurs.

Les injections de produit de comblement peuvent être couramment pratiquées sur les régions suivantes:

  • rides du lion

  • cernes sous-orbitaires

  • lèvres

  • rides péribuccales ou juggales

  • région de la patte d’oie

  • pommettes

  • ovale du visage

  • menton

Comment se déroule-t-elle ?

L’intervention est relativement rapide à réaliser et ceci en fonction de l’étendue à traiter. Elle se fait en général sans anesthésie et est bien tolérée. L’application d’une anesthésie locale peut également être faite en prophylaxie pour réduire la douleur.

Les suites opératoires:

L’efficacité du produit est en bonne partie immédiate, mais il faudra attendre 1 à 3 semaines pour voir apparaître le résultat définitif. Au même titre que n’importe quel type d’injections, l’acide hyaluronique peut entraîner de petits hématomes qui se résorbent en général entre 2 et 10 jours. A moins d’un lourd traitement, une période de convalescence n’est pas nécessaire.

Quels sont les risques spécifiques liés à ce traitement?

Les complications restent rares. Le plus courantes sont les hématomes post injections, ainsi que les granulomes, qui ne sont qu’une légère agglutination du produit de comblement et finissent par se résorber. Comme tout acte chirurgical, l’infection n’est pas exclue, mais reste très insolite car les injections se font en général sur la face. Rarement des allergies peuvent survenir mais grâce aux nouveaux produits excessivement peu allergènes, ce risque est contrôlé.
A mentionner également que certaines réactions inflammatoires rarissimes parfois tardives peuvent survenir et perturber la cicatrisation.  De manière anecdotique, il a été montré que du produit pourrait être injecté dans des vaisseaux (dont la position est souvent aléatoire) avec des conséquences de nécrose ( mort ou lésion) cutanée et risque de cicatrice visible. Il convient d’évoquer une complication extrêmement rare et exceptionnelle puisqu’elle ne concerne que quelques dizaines de cas dans le monde parmi les millions d’injections effectuées quotidiennement. Il s’agit du passage du produit de comblement dans un vaisseau oculaire, pouvant mener à une diminution de la vision.

Y a-t-il des choses particulières à savoir?

La  grande majorité du temps l’intervention est extrêmement bien tolérée par les patient.